Poste 25 – forêt


Détail des facteurs influençant les forêts:

 

Facteurs biotiques (concerne les êtres vivants qui l’habitent):

– Homme: L’homme exploite les terrains forestiers à des buts économiques (création de pâturages, habitations,…), mais aussi touristiques (création de remontées mécaniques,…)

– Animaux: La faune présente dans et sur le sol aura une grande influence sur l’évolution et la santé du sol et donc sur les espèces qui pourront y pousser;

– Végétation: Les végétaux vont également avoir de l’importance via la création d’humus par exemple ou la qualités des racines, la présence de champignons,…

 

Facteurs abiotiques (éléments inanims qui influencent les facteurs biotiques):

– Climat: La lumière joue un rôle essentiel dans la vie des forêts et des végétaux en général avec le principe de la photosynthèse. Mais les facteurs de températures, d’eau, de neige et de vent vont varier les types d’arbres présents dans la forêt.

– Edaphique: Le sol a différentes couches. Le sous-sol est la structure de support au sol. En fonction de sa composition, différentes essences vont pousser;

– Topographie: La latitude, l’altitude, le relief,… sont également des facteurs important pour les différentes espèces. Un arbre n’ayant pas de bonnes racines ne pourraient pas survivre dans une pente extrêmement raide par exemple.

 

Composition d’un arbre:

L’arbre se compose essentiellement de trois parties selon cette photo:

– La couronne: La partie la plus visible en été, elle comporte toute les fleurs, fruits et graines (qui permettent la reproduction de l’arbre), les feuilles ou aiguilles (qui permettront la photosynthèse) ainsi que les rameaux et branches qui vont porter cette végétation;

– Le tronc: Composé de plusieurs parties qui vont de la moelle au centre, à l’écorce à l’extérieur, le tronc porte la couronne et constitue un lieu de stockage pour l’hiver.

– Les racines: Le réseau de racines est plus ou moins aussi important que la couronne de l’arbre. Ces racines servent à encre l’arbre au sol, mais aussi à absorber les éléments nutritifs essentiels à sa survie.